@einsof@piaille.fr
@einsof@piaille.fr avatar

einsof

@einsof@piaille.fr

Oscille entre théorie et fiction.
Échoue. Poétique de l'échec.

Écrit pour les autodafés à venir.

This profile is from a federated server and may be incomplete. Browse more on the original instance.

einsof, to random French
@einsof@piaille.fr avatar

Aux junkies,
Aux suicidaires,
Aux sans-papiers,
Aux putains
& aux enfants de putains,
Aux gitons,
Aux gitanes,
Aux ermites
& aux spectres,
Aux parias de la psychiatrie,
Aux sans-emploi,
Aux SDF,
Aux victimes à cœur ouvert,
Aux oiseaux de cage,
Aux sans-lettres,
Aux sans-dents,
Aux lunaires
& aux lunatiques,
Au très cher
& très enfoui
Lumpenprolétariat des mauvais jours,
Toi qui danses juste avant le gouffre,
À toi,
La poésie tout entière.
& à tous les autres,
Ce qu’il reste du monde.

einsof, to lacabine French
@einsof@piaille.fr avatar

Un peu d'agit-prop pour toute lecture.

Je suis tombé sur un poème de Prévert, que je trouve assez salutaire, à la lumière de notre époque de tous les rires et de tous les effondrements.

Texte écrit pour la troupe Octobre. (Les textes sont regroupés dans un recueil intitulé Octobre : sketches et chœurs parlés pour le groupe Octobre 1932-1936.)

Ça s'appelle "Il ne faut pas rire avec ces gens-là".

#lecture #poésie #vendredilecture

et le président Doumergue n’a pas cessé de sourire. C’est une habitude… un tic… Deibler aussi quelquefois sourit… Tardieu sourit… Hitler aussi… C’est le sourire du capital le sourire de la bourgeoisie c’est le rire de la « Vache qui rit » Un rire aimable… un sourire impitoyable. « Excusez-moi, je regrette, dans le fond, je vous aime bien Et si je donne l’ordre de vous abattre comme des chiens C’est parce que c’est la coutume, je suis là pour ça, je n’y suis pour rien… » C’est la coutume il y a trop de travailleurs dans le monde il faut les expédier dans l’autre trop de travailleurs, trop de café, trop de sardines, trop de betteraves, trop de fraises de bois, trop d’instituteurs… À la mer le café Au vestiaire la canne à sucre À l’égout le beurre Aux chiottes les primeurs En prison les travailleurs En prison les travailleurs… Quelle bonne plaisanterie Le Schneider, le Krupp, le Daudet, le Léon Bailby le monsieur des filatures, celui du pétrole et celui de l’agence Havas se tapent joyeusement sur les cuisses quelle bonne plaisanterie… Mais il y a trop de travailleurs dans le monde Il faut les expédier dans l’autre.
Et le sourire de la bourgeoisie s’est figé la prochaine guerre va commencer le jour de gloire est arrivé on décore les abattoirs on pavoise chez les vieillards c’est la jeunesse qui va crever mais avant qu’elle ne s’en aille il faut la photographier. L’ouvrier, le paysan, le vendeur des galeries s’en vont mourir pour la Patrie Souriez, jeunes gens votre fosse est fraîchement creusée. Souriez On va vous tirer le portrait Quelle bonne plaisanterie !

einsof, to random French
@einsof@piaille.fr avatar

J’aimerais être une ressource humaine soluble dans l’eau.

einsof, to random French
@einsof@piaille.fr avatar

Rien, un peu moins. J’ai dit au chômage que je ne voulais pas travailler. Ils ont rigolé. La police est venue. Je voulais regarder la pluie tomber, mais il fallait travailler ou circuler. Je me suis donc dissous dans le chagrin.

einsof, to random French
@einsof@piaille.fr avatar

Je garde une photographie de Walter Benjamin sur mon bureau, mais je ne me souviens plus très bien où se trouve mon bureau. J’habite les décombres d’une rue. Tous mes passages sont à sens unique.

  • All
  • Subscribed
  • Moderated
  • Favorites
  • provamag4
  • GTA5RPClips
  • magazineikmin
  • thenastyranch
  • khanakhh
  • mdbf
  • Youngstown
  • slotface
  • Durango
  • ethstaker
  • rosin
  • InstantRegret
  • kavyap
  • DreamBathrooms
  • lostlight
  • everett
  • tacticalgear
  • Leos
  • provamag3
  • osvaldo12
  • cubers
  • normalnudes
  • tester
  • cisconetworking
  • JUstTest
  • modclub
  • anitta
  • relationshipadvice
  • All magazines