keepthepace,

La lutte contre le capitalisme se concentre souvent sur le monde du travail et le salariat, qui est clairement un moyen d’exploitation clair des travailleurs, mais la location en est un autre aussi important.

Il est plus difficile à attaquer politiquement, car les propriétaires de biens locatifs sont plus nombreux et ont moins le profil ultra-riche que les gens qui contrôlent l’économie. Certains peuvent même être issus d’un milieu modeste. Beaucoup de personnes âgées, qui ont le temps de faire de la politique, qui sont facilement mobilisés dés qu’on touche aux intérêts des propriétaires, qui passent la moitié de leur temps à penser héritage et patrimoine.

Je sais que c’était un slogan (enfin plutôt un mensonge) de Sarkozy mais la solution au problème semble assez simple (si on exclut le grand soir et l’expropriation des propriétaires): viser à ce que tous les Français possèdent leur logement. La proportion monte lentement (mais est quasiment constante). Pas besoin d’une politique très à gauche non plus: rendre plus accessible la propriété peut se faire avec des politiques de droite (prêts à taux avantageux, encouragement aux construction pour augmenter l’offre, etc.) ou de gauche (subvention à l’acquisition, construction de logements sociaux, encadrement des loyers).

Nota: il y a des personnes, comme moi il y a quelques années, qui ne cherchent pas à être proprio, mais savent qu’elles auront sûrement à bouger pour raisons pro. Il peut y avoir des besoins à garder un bon parc locatif, aussi, viser 100% de proprios n’a pas de sens, mais augmenter la proportion est une nécessité oui.

restach,
@restach@jlai.lu avatar

Je suis d’accord avec ça. Mais dans ce cas, que les loc’ soit louable, que les propriétaires fassent leur travail de propriétaires. Là en ce moment, on est à leur merci.

keepthepace,

Anecdote:

Un camarade d’école d’ingé s’était vu offrir, par ses parents riches, son premier logement, “pour bien démarrer”. Je lui jette pas la pierre, je ferais pareil pour mon fils si j’avais les moyens.

Ses premiers salaires lui ont permis d’économiser pas mal. Au bout de 2 ans, il contracte un prêt (sans doute avec papa-maman garants), achète un bien locatif et se fait un revenu complémentaire. «Je comprends pas pourquoi tout le monde fait pas ça?» se demandait-il naïvement.

restach,
@restach@jlai.lu avatar

‘’ Je lui jette pas la pierre, je ferais pareil pour mon fils SI j’avais les moyens’’

J’ai souvent entendu cet argument, mais y’a toujours le "si’'. On est pas à leur place et ils sont pas à la notre.

Je ne souhaite aucun nivelement par le bas juste plus d’équité.

Valmond,

Et réduire les frais notariales, c’est ridicule de payer 25.000€ pour vendre un appartement et acheter un autre au même prix.

Pourquoi? Parce que c’est souvent pas bénéfique de vendre le 100m2 pour en acheter un plus petit quand on n’a plus le besoin d’autant d’espace.

SomethingBurger,

Compromis : on garde les frais de notaire actuels mais on interdit la multi-propriété.

olivierm,
@olivierm@mastodon.social avatar

@SomethingBurger @Valmond "je vous jure, monsieur le législateur, j'ai qu'une seule propriété... bon, elle a 12 étages et est en plein Paris, mais y'a qu'un seul numéro dans la rue"

keepthepace,

Rigole mais ce serait déjà un progrès incroyable de limiter la concentration à un seul immeuble. Les proprios d’appartement en ont souvent un seul (et y habitent) mais les proprios d’immeubles en ont souvent plusieurs.

olivierm,
@olivierm@mastodon.social avatar

@keepthepace depuis l'explosion d'AirBnB, je vois plein de gens avoir des "parcs" d'appartement un peu partout ; typiquement, quand tu loues un appartement quelque-part, t'as souvent l'impression que le mec a des apparts dans toute la ville.

innermeerkat,

C’est effectivement le mal.

Franchement, il y a des choses assez simples à mettre en place.

Pour le parc de logements habitables:

  • Limiter le nombre de bien par foyer à 2 maximum.
  • Favoriser l’achat et la location de biens à plusieurs (famille, concubinage, colocation, domaines pour les éco-lieux) et taxer les logements occupés seuls, quand le nombre de chambres permet la vie à plusieurs.
  • L’accès à un bien dans une zone tendue doit se justifier à l’achat et dans la durée (emploi, rapprochement familial…).
  • L’accès à un bien pour les étrangers doit se justifier à l’achat et dans la durée. Un étranger doit avoir une bonne raison d’acheter un bien en France tel que l’emploi et dans la durée. Ceci pour éviter les investissements étrangers non soumis à la réglementation.
  • Interdire les personnes morales d’acheter et forcer la revente de leurs biens actuels (SCPI, entreprises…)

Pour le parc de bureaux:

  • Tout bureau inoccupé depuis x mois doit être revendu
  • Tout bureau inoccupé depuis x années et qui ne se vend pas et qui présente un intérêt pour le logement (zone proche commerce desservie par les TEC), doit pouvoir être transformé en logements
restach,
@restach@jlai.lu avatar

Comme quoi, c’est jouable. Mais il faudrait autrement que par/pour le capital

innermeerkat, (edited )

J’oserai rajouter la forte taxation sur le 2ème bien. Avoir un deuxième bien est un luxe et les souvenirs dans la maison de vacances familiale ne devraient pas empêcher le logement à d’autres personnes. Que cette taxe puisse au moins servir à la collectivité, pour le logement social etc.

restach,
@restach@jlai.lu avatar

Ouais ou carrément interdire le deuxième bien.

plopplip1973,

Si tu interdis le 2eme bien, tu forces les gens à être propriétaire ou vivre à la rue puisqu’il n’y aura plus de location. Ou alors tu acceptes que l’état gère le parc locatif sur l’ensemble du territoire, ou bien juste quelques sociétés, ce qui ne changerait pas grand chose au problème actuel.

Miaou,

Ouais le problème vient des marchands de sommeil, pas des couples qui achètent ensemble alors qu’ils sont déjà propriétaires. Je ne sais pas s’il y a des stats officielles, mais je me souviens avoir vu des stats Airbnb montrant un effet 90%/10% sur la répartition logement loués/propriétaires.

leftascenter,
@leftascenter@discuss.tchncs.de avatar

Globalement oui.

Cas particulier qui est arrive a un oncle et est en train de m’arriver. Proprio avec emprunt, tu dois déménager mais le marche se bloque ou baisse fortement a ce moment. Tu es du coup oblige de mettre en loc pour ne pas te retrouver endette a mort en vendant a perte.

Mais… si on let un système de prix en.location ou au bout de N années de loc tu deviens propriétaire, les.locations étant transitoires, le.problème est résolu.

leftascenter,
@leftascenter@discuss.tchncs.de avatar

taxer les logements occupés seuls, quand le nombre de chambres permet la vie à plusieurs.

Attention un deux pièces loge une personne ou un couple avec peut d’écart si le lit est partagé.

  • All
  • Subscribed
  • Moderated
  • Favorites
  • france@jlai.lu
  • Durango
  • rosin
  • Youngstown
  • InstantRegret
  • khanakhh
  • slotface
  • everett
  • GTA5RPClips
  • kavyap
  • thenastyranch
  • DreamBathrooms
  • rhentai
  • tacticalgear
  • magazineikmin
  • bokunoheroacademia
  • tester
  • normalnudes
  • ethstaker
  • cisconetworking
  • mdbf
  • osvaldo12
  • cubers
  • relationshipadvice
  • lostlight
  • Leos
  • modclub
  • HellsKitchen
  • sketchdaily
  • All magazines